Appelez-nous ! Écrivez-nous !

Le blog AppCraft

Les outils et conseils de notre équipe

L’événementiel de demain : bilan et perspectives

16 janvier 2020 Sacha Castany

Etat des lieux : l’événementiel en 2019

Qu’il s’agisse d’un salon, d’un séminaire, d’un événement sportif ou culturel, les tendances évoluent pour s’adapter et offrir au public une expérience insolite.

Selon une étude publiée par le centre Unimev, le secteur de l’événementiel en France ne cesse de croître et présente des indicateurs en constante

amélioration.
Les chiffres se portent bien et reflètent le dynamisme du secteur et le potentiel à venir : en 2018, le chiffre d’affaire annuel approche les 65 milliards d’euros, tous types d’événement confondus.
Une croissance soutenue en 2019, avec près de 7% supplémentaire durant l’année.

La révolution du numérique continue sa mue et profite aux organisateurs d’événements qui utilisent de plus en plus les réseaux sociaux, les plateformes de diffusion de contenu et de gestion événementielle.

En 2019, l’application mobile est devenue la norme : selon Event MB, près de 46% des chefs de projet utilisent des applications pour leurs événements et 26% l’envisagent.

Engagement et création d’émotion sont devenus les mots d’ordre : les personnes assistant à un événement veulent vivre une expérience unique et personnalisée.

Sondages, feedback à chaud, quiz, gamification et interactivité… Être au plus proche des participants est aujourd’hui primordial.

Les lieux événementiels prennent de plus en plus d’importance aux yeux des organisateurs mais également des participants. L’année 2019 est celle des lieux insolites ou en décalage : terrasses sur les toits, théâtre, pièces de châteaux.. de nombreux lieux peuvent être ouverts pour le temps d’un événement, le rendant ainsi inoubliable.

Perspectives 2020

Les différentes enquêtes ainsi que les analyses qui en découlent tendent toutes vers un constat assez clair : 2020 sera l’année du changement dans la continuité.

Les tendances lourdes (généralisation des applications mobiles, démocratisation de l’interactivité, personnalisation de l’expérience participant) vont continuer de croître à un rythme régulier.

Les budgets des organisateurs d’événements sont en ce sens attendus en légère hausse avec 2.05% de plus qu’en 2019.

Les types d’événements plébiscités par les pays européens demeureront sensiblement les mêmes qu’en 2019 avec une prépondérance des soirées de lancement de produit en France, des Advisory Board en Pologne ou bien une augmentation des événements internes en Espagne selon le 2020 Global Meetings and Events Forecast d’American Express Meetings&Events.

Enfin, les tendances pour le Royaume-Uni demeurent tout comme pour les années précédentes une réelle inconnue du fait des incertitudes liées aux modalités du Brexit.

Plus que le budget ou le type d’événement, la tendance pour 2020 sera à la personnalisation de l’expérience participant.

Une des méthodes les plus en vogue du moment est la surprise personnalisée. En effet, de plus en plus d’organisateurs d’événements produisent des contenus (goodies, app mobile…) ou mettent en place des processus (traitement de la data pour connaître les habitudes de chaque participants, personnalisation de chaque étape de l’événement…) afin de créer davantage de proximité avec leur audience.

La clé de cette évolution réside également dans les moyens mis à disposition des organisateurs d’événements pour parvenir à maintenir cette croissance tout en tentant de réduire au maximum l’empreinte carbone générée par ces nouvelles pratiques.

En effet, qui dit interactivité et personnalisation, dit data à foison…

En 2020, chaque personne génèrera environ 1,7 Mo de données par seconde.

La volumétrie mondiale des données stockées en 2020 sera approximativement de 44 zettaoctets et, selon une étude IDC, le volume total de données stockées atteindra 175 zettaoctets en 2025.

Cette tendance lourde s’applique également à l’événementiel et nécessite des ajustements techniques conséquents.

En effet, un nouveau format tend à prendre une place prépondérante dans le monde de l’événementiel B2B et devrait continuer son ascension en 2020 : l’événement hybride.

Ce dernier permet tout à la fois de proposer une expérience participant innovante pour les présents sur site ainsi que de permettre à un public plus large de ne pas en rater une miette via leur smartphone et une application dédiée.

Selon l’enquête le 2020 Global Meetings and Events Forecast d’American Express Meetings & Events, l’Europe a connu une augmentation très importante de ce format sur les 12 derniers mois. Le taux d’organisateurs d’événements y ayant eu recours est en effet passé de 49 à 66 % sur l’année.

La mise en place du réseau 5G en Europe pour soutenir cette croissance sera donc au centre de toutes les attentions cette année.

Selon Ericsson, la 5G devrait représenter 30% des abonnements mobiles en Europe d’ici à 2024.

Cette augmentation galopante de la consommation de data est cependant préoccupante. En effet, la data n’est pas neutre en carbone et obligera les organisateurs d’événements à repenser la conception de leurs événements, avant, pendant et après, pour réduire cette empreinte au maximum.

Cette problématique a ainsi poussé les prestataires à se réinventer. L’utilisation de plateformes peu gourmandes en données pour l’organisation d’événements B2B, le recours à des data centers innovants avec des méthodes de refroidissement de dernière génération, la généralisation du paperless, font partie des meilleures manières de baisser la consommation énergétique globale de votre événement.

L’architecture modulaire de notre plateforme digitale événementielle AppCraft Events nous permet par exemple de réduire drastiquement le flux de données avant, pendant et après un événement tout en permettant de proposer des modules d’interactivité toujours plus riches et agiles.